La méthode Ho’oponopono

Ho’oponopono, vous connaissez? Réussir à placer tous les « o » sans erreur est déjà un bon début pour comprendre ce mot ;-). Ho’oponopono est une méthode issue de la tradition hawaïenne. Cette méthode m’avait interpelée il y a quelques années. Notamment car elle permettrait de « libérer des liens émotionnels ». Je l’avais alors testée et je dois avouer, qu’elle m’avait bien bluffée. Alors je vous explique cette méthode.

Qui a écrit Ho’oponopono ?

Pour comprendre un peu cette méthode, il est important de savoir qui l’a écrit. Ou plutôt qui a mis en lumière cette méthode au 21ème siècle. L’histoire raconte qu’un psychologue hawaïen a guérit tout un service d’un hôpital psychiatrique. Oui, tout un service : les patients mais aussi le personnel médical qui n’était pas en grande forme non plus. Et le tout, sans jamais voir un seul patient. On peut le comprendre, il travaillait dans un service où étaient présents les criminels malades mentaux les plus dangereux.

L’histoire d’Ho’oponopono et du Docteur Len

Cet hôpital ne semblait pas un bon endroit pour travailler et rester : des malades mentaux très dangereux, des psychologues qui démissionnaient au bout d’un mois de travail, du personnel souvent en congés maladies ou qui partait, à bout de souffle. Une ambiance où les craintes et les peurs régnaient. Une ambiance d’enfer donc.

Un jour, le Docteur Ihaleakala Hew Len pris un poste dans cet hôpital. Il avait un bureau et les dossiers des patients. Jamais il ne voyait les patients. Et pour autant, au fur et à mesure de son travail dans ce bureau, les patients commençaient à guérir. Mieux encore, même le personnel de santé commença a aimer travailler ici. L’absentéisme, les congés maladies diminuèrent, tous comme les doses de médicaments pour les patients.

Responsable à 100%

La clé pour le Docteur Len, c’est de considérer que vous êtes responsables à 100% de votre environnement. Plus précisément, vous avez la responsabilité totale pour votre vie, c’est-à-dire que tout dans votre vie – simplement parce que c’est dans votre vie – est de votre responsabilité. Une autre perception du Karma (la série My Name is Earl en est une bonne illustration) ou de la légende des loups dont je vous parle ici. Un peu comme si votre perception créait votre réalité. Sans pour autant vous faire culpabiliser.

Quels sont les mots de cette méthode ?

Pour pratiquer cette responsabilité à 100%, le Docteur Len utilise une phrase clé. Et c’est cette phrase clé qui permettrait aux gens de changer, de s’améliorer. Voir comme dans son histoire, de guérir des malades mentaux.

Libération émotionnelle

Le Docteur Len expliquait que pour guérir les malades, il répétait juste “ Je m’excuse“ et “Je vous aime“, encore et encore. Simplement ces mots là. Un peu comme un mantra ou une prière que l’on répète sans cesse. Des mots qui ont vocation à apaiser et créer de l’amour à l’intérieur de soi. Pour que cela impacte les autres. Une vague de libération des maux.

Transformer les liens

La phrase complète décrite pour Ho’oponopono est plus complète que les mots décrits par le Docteur Len.

Elle dit « Je suis désolé/ée, pardon pour ce que j’ai fait, merci. Je t’aime ».

C’est une façon de venir « nettoyer » les mémoires inconscientes qui nous relient les uns aux autres.

« Je suis désolé/ée », permet de prendre la responsabilité que nous sommes liés d’une certaine façon entre nous. Pourquoi nous rencontrons telle personne? Pourquoi nous n’arrivons pas à nous défaire de situations complexes qui tournent en boucle? Peut-être que la clé est que quelque chose en nous nous « attache », qui sait?

« Pardon » a vocation à s’excuser d’avoir créé cette situation. Ceux sont des excuses plus larges, pas forcément rattachées à notre histoire actuelle.

« Merci ». J’aime bien ce mot et je l’utilise assez régulièrement en séance. Prendre le temps aussi de remercier les parts de nous qui nous permettent de nous sentir mieux, de nous aimer, d’aider les autres aussi… En général, c’est plus relié à nos propres émotions. J’en parle dans mon guide pour comprendre leur rôle.

« Je t’aime ». L’amour est quelque chose d’universel pour l’inconscient. Ne pas vous aimer vous-même est souvent une blessure qui rend difficile le fait de vous sentir en paix, en harmonie. Et peu importe que cela soit relié à votre vécu ou non. Si vous n’y croyez pas en le disant, c’est aussi ok.

Comment pratiquer la méthode Ho’oponopono ?

Vous pouvez pratiquer la méthode Ho’oponono quand vous le souhaitez. A savoir, quand vous avez :

  • une personne qui agit « mal » à votre égard
  • l’impression de vous sentir bloqué face à quelqu’un (un conflit par ex)
  • envie de vous sentir plus apaisé

L’avantage de cette méthode? Elle peut être pratiquée n’importe où! Quand vous marchez, lors d’une pause au travail, dans les embouteillages… Vous pouvez bien évidemment prendre même 5 minutes par jour pour répéter cette phrase.

J’ai testé cette méthode plusieurs fois. La première fois, j’étais encore salariée et j’avais eu un échange compliqué avec une collègue. Et bien quelques temps après (quelques heures je crois), changement de comportement de ma collègue : la paix était retrouvée. Etait-ce lié à cette méthode ou non, personne ne pourra réellement le dire. Mais j’avais trouvé cela suffisamment intriguant pour que cela me marque.

Pour finir, je conclurai avec une phrase issue d’un Ebook sur la méthode Ho’oponopono qui devrait faire réfléchir les accompagnants :

Dr. Len : « Un des plus grands problèmes des thérapeutes, c’est qu’ils pensent qu’ils sont là pour sauver des personnes, quand en réalité ils sont là pour être nettoyés eux-Mêmes ».

Si vous testez cette méthode, je suis curieuse d’avoir vos retours en commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.