Quand le corps dit stop

Il arrive parfois que l’on se sente vide. Vide d’énergie. Comme si nous n’avions plus aucune force. Cela porte parfois le nom de burn-out, de dépression et les gestes simples du quotidien deviennent difficiles. Comme si notre corps nous disait STOP.

Se laver les dents, s’habiller, même penser parfois, nous demandent comme un effort surhumain. Ces gestes qui se faisaient presque automatiquement se font avec plus de difficulté.

Si vous vivez ce sentiment ou que vous êtes passé par là, peut être que cela vous parle.

Ce qui a de concertant dans cela, c’est que cela peut arriver alors qu’on a l’impression que tout va au mieux pour nous : un travail qui nous plait, une famille qui nous entoure, etc.

Bref, on a tout pour aller bien

En général on essaye alors tant bien que mal d’aller mieux : en faisant du sport, en changeant notre équilibre alimentaire, en essayant de dormir mieux… On essaye toutes les méthodes que l’on peut entendre ou lire. Et les résultats sont parfois plus ou moins satisfaisants et concluants. Et puis il arrive que cela ne change rien. Pas un iota.

Notre corps continue à dire STOP

Quand notre corps continue à dire stop, notre énergie peut même être amenée à décroitre. Comme si nos jauges d’énergie, de bonne humeur, de sommeil descendaient les unes après les autres. Alors qu’on a pourtant essayé de suivre les conseils des autres. Et cela paraît d’autant plus injuste.

Et on a parfois des vagues de questions et pensées qui nous polluent : Pourquoi cela m’arrive à moi? Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça? Pourquoi les autres sont comme ça avec moi?

Quand on se sent vide d’énergie, c’est un peu comme si on avait investit beaucoup de temps et d’énergie mais pas au bon endroit. Vous pouvez utiliser toutes les piles et alimentations électriques que vous voulez pour allumer une ampoule, mais si celle-ci n’y est pas reliée, l’ampoule ne pourra pas vous éclairer.

Pour notre énergie, c’est un peu la même chose.

On met parfois notre énergie sur des choses, des éléments ou des personnes qui ne nous correspondent pas ou plus. C’est comme si on alimentait une énergie « bloquante » pour nous.

Comment remettre de l’énergie dans notre corps?

Au risque de décevoir, il n’existe aucune solution miracle. Pourquoi? Parce que nous sommes tous différents et ce qui alimente notre « moteur », notre corps est variable d’une personne à une autre.

Bien évidemment, il y a les besoins dit « primaires » : comme manger, dormir, etc. Mais ils sont souvent mis à mal quand notre corps dit stop.

Pour pouvoir avoir le « feu vert » de notre corps, il faut d’une certaine façon lui donner le carburant dont il a besoin. A travers cela, c’est savoir quelles sont nos valeurs, quelles sont les choses qui ont réellement de l’importance pour nous et comment cela se traduit ou peut se traduire pour nous dans notre quotidien. C’est comprendre nos propres besoins derrière cela, au-delà des besoins primaires.

Exemple : c’est important pour vous le respect (= valeur). Mais votre employeur a clairement manqué de respect à votre égard. Comment ce respect a besoin d’être démontré pour vous dans votre quotidien en des termes « positifs » (= votre besoin la façon dont cela s’exprime)? En vous parlant calmement? En respectant des engagements?

Nos valeurs sont le carburant de notre corps

Notre corps peut trouver le moyen à travers des baisses d’énergie de nous dire que l’on doit s’occuper de soi. Non pas en nous libérant du temps pour nous mais en étant en cohérence avec nos propres valeurs. Et bien évidemment cela peut être compatible avec les autres, mais cela ne doit pas être à votre détriment.

Prenez soin de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.