Mythes et croyances sur l’hypnose

L’hypnose fait beaucoup parler d’elle et les croyances et mythes autour de l’hypnose sont parfois bien tenaces. Comment savoir ce qui est vrai ou faux? Voici un point d’éclairage sur les croyances fausses les plus répandues, afin de changer de vision sur ces légendes urbaines.

Croyance N°1 : L’hypnose est magique

On aimerait bien que l’hypnose soit magique et moi même j’y ai cru ! Pourquoi? Parce que parfois en une séance, cela peut résoudre un problème comme une phobie qui s’envole et ça reste impressionnant (même pour moi 🥳). Derrière les résultats en hypnose, il y a surtout des techniques et de la méthodologie, y compris pour de l’hypnose de spectacle. Un praticien qui connait bien son métier devrait être à même de savoir ce qui permet d’avoir des résultats « magiques », ou plutôt je dirai, surprenants mais réels.

Croyance N°2 : Je vais perdre conscience

La perte de conscience ou perte de connaissance correspond dans le langage courant à un évanouissement. Donc non, l’hypnose n’a pas vocation à être une perte de conscience. Bien au contraire, il est parfois nécessaire de prendre conscience de certains de nos fonctionnements durant une séance d’hypnose. Simplement, on utilise l’hypnose pour faciliter ce travail et vous permettre d’avoir un éclairage en douceur sur vous même.

Croyance N°3 : Je dois être allongé

A croire que la plupart des photos et images que l’on trouve sur le net ne regorge que des praticiens en hypnose qui font des séances allongées! Aucune obligation d’être allongé sur un divan lors d’une séance d’hypnose. Cette partie là est plutôt propre aux apprentissages/techniques du praticien. C’est sûr que si c’est de l’hypnose médicale dans le cadre d’une anesthésie, ça sera sûrement plus pratique. Mais pour le reste, l’hypnose à vocation à remettre en mouvement des mécanismes bloqués. Ce qui veut dire que l’on peut faire de l’hypnose assis ou même débout!

Croyance N°4 : Je dois être en hypnose profonde

En hypnose, on parle dans ces cas là de transe profonde. Différents courants de praticiens sont en désaccord sur ce sujet. Pour ma part, ce n’est pas l’élément clé pour permettre un changement (qui est souvent un souhait pour les clients). Donc aucune obligation à être en hypnose profonde pour changer certains de nos comportements qui nous gênent.

Croyance N°5 : Je ne suis pas hypnotisable

Que vous le pensiez ou qu’on vous l’ai dit, le « je ne suis pas hypnotisable » est peut-être le plus ancien mythe sur l’hypnose. Il est relié à l’histoire de l’hypnose, notamment à l’époque du magnétisme animal. Je vous renvoie sur l’article spécifique que j’ai fait sur ce sujet. Sur le principe on est tous hypnotisable. Cependant, l’hypnose est non recommandée pour certains troubles psychologiques (bipolarité ou schizophrénie par exemples). L’objectif ici est d’éviter d’aggraver des troubles déjà existants, certains praticiens n’ayant pas été formés sur ce point. Si vous avez un doute sur le sujet, prenez contact avec votre médecin/psychiatre, c’est le seul habilité à vous répondre.

Est-ce que vous aussi vous avez des idées reçues sur l’hypnose? Partagez les en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.